ACTUALITÉS / ARCHIVES / ASSOCIATION / CONTACT



« CHINA ARTS AT THE TURN OF THE MILLENIUM »

JEUDI 6 AVRIL 2005 — 16 H 30 — ENTRÉE LIBRE

École supérieure des beaux-arts de Tours
Jardin François 1er, 37 000 TOURS

« La scène artistique de ce début de millénaire est très complexe. Les artistes ont une origine et une éducation tellement différentes qu’il est impossible de les regrouper en une seule catégorie. L’art chinois s’occidentalise, mais seulement dans ses apparences, il maintient son propre caractère et ses traditions culturelles. Même s’ils regardent avec intérêt l’histoire de l’art occidental, les artistes transforment son langage en un mélange original d’éléments asiatiques et occidentaux, développant ainsi un style et un propos totalement original. »

Look Around

Wu ERSHAN

1997 | 5'

Fire

Wu ERSHAN

2002 | 5'

Né en 1972 en Mongolie Intérieure Chine, Wu Ershan, comme beaucoup d’artistes chinois, a une activité extrêmement diverse, des installations aux films de fiction, tel Soap Opera, 2004. Le trompe l’œil et le trucage figurent souvent dans ses pièces d’installation, parfois en fonction du passage du temps, comme dans Look Around, parfois par la mise en scène comme dans Sans titre et Argument with Memory ; alors que ses films narratifs, comme Soap Opera, utilisent une mise en scène très plate, où le spectaculaire de l’image est effacé au profit du déroulement d’histoires simples et d’un jeu d’acteurs peu expressif.
Cette variété de langages et de pratiques est déroutante au premier abord pour nous, occidentaux, et rend manifeste en quoi les artistes chinois différent de leurs homologues à l’Ouest. Fire, au contraire, emploie le spectaculaire dans le récit, dans un film court qui narre les conséquences d’un jeu de roulette russe aux résultats inattendus.

End Century Ambiguous

Qing QING

1998 | 7'

Art Circle

Qing QING

1998 | 5'

Qing Qing est une artiste qui travaille dans plusieurs domaines, aussi bien comme sculpteur ou photographe qu’en faisant des performances ou des vidéos. Ces deux pièces impliquent des animaux comme acteurs ; dans End Century Ambiguous, un cochon se fait masser, séquence entrecoupée avec le massage d’un dos humain. Le bien-être du cochon procuré par le massage est-il pour le préparer pour son avenir sur les assiettes ? Est-ce qu’il est devenu animal de compagnie ? Et qu’en est-il pour son homologue humain, à quoi le massage le prépare-t-il ? Art Circle est une performance de Qing Qing qui rend hommage aux salons d’artistes.

Searching for my Uncle

Cai QING

2000 | 14'30

Cai Qing fait partie des artistes chinois exilés désormais, puisqu’il habite actuellement à New York ; cette vidéo, en revanche, date de l’époque où il vivait toujours en Chine. Nous suivons Cai Qing dans une rencontre avec son oncle de province. Le vieil homme est un annonceur des bienfaits du Parti Communiste Chinois, sa vie consiste à interpeler les ouvriers et à leur expliquer les dernières évolutions politiques et sociales. Ce rôle lui confère une innocence qui confond les paroles d’en haut et leur application dans la Chine du XXIe siècle. Cai Qing présente son oncle à son cercle à Pékin, dans les milieux artistique de la capitale.

Backside Man

Zhang JING

2003 | 15'

Les personnages de Backside Man évoluent dans ce même Pékin, filmé avec beaucoup d’atmosphère et d’imagination, dans une pièce qui part d’une expérience visuelle avant de nous détourner dans une évocation de la violence et de la corruption qui subsiste en dessous de la société chinoise actuelle.

Post Pause

Jiang ZHI

2004 | 10'

« A Shenzhen, la ville qui évolue rapidement et où je vis, il y a sans doute la plus forte proportion de rêveurs de tout le pays. » Jiang Zhi. Ici, où il y a un échangeur d’autoroute qui mène aux rêves de chacun, des milliers se sont alignés, attendant leur tour, attendant le tapis roulant qui les transportera vers le paradis de leurs rêves. Dans le paradis de leurs rêves, les maisons et les voitures abondent et ils sont entourés de toutes les descriptions de belles choses qui sont bonnes à sentir, à toucher et à regarder. Dans la Chine contemporaine, le succès est synonyme de paradis pour les gens.